Notre politique de développement durable


La démarche éco citoyenne s’impose à tous comme un enjeu pour l’avenir de la planète. Les technologies tentent de donner des réponses à cette problématique mais elles ne suffisent pas : nos choix et nos comportements sont également déterminants chez soi mais aussi au travail.

Un établissement de santé consomme de l’énergie, de l’eau, des fluides médicaux. Il utilise une grande quantité de produits et génère des déchets. Ces consommations se doivent d’assurer la sécurité et le confort des patients, des résidents et des professionnels. Elles doivent pour autant être maîtrisées afin de limiter au maximum les impacts sur l’environnement.

   Le Centre Hospitalier de Valençay s’inscrit dans cette démarche respectueuse de l’environnement (tri sélectif des déchets en conformité avec la politique de gestion des déchets de communauté de commune de Valençay, utilisation de produit Eco lab pour l’entretien du linge, une réflexion pour la construction de 111 lits et d’EHPAD et 30 lits de SSR sur un classement de l’ensemble du bâtit aux normes BBC).

   Afin de s’engager dans cette démarche, le Centre Hospitalier de Valençay a retenu 5 axes :

 1.    Construction de 111 lits d’EHPAD et 30 lits de SSR

 La reconstruction prend en considération le développement durable pour permettre des économies réelles dés les premières années en particulier sur la consommation d’énergie et maîtriser une maintenance préventive : l’isolation thermique du bâtiment, eau chaude sanitaire solaire, installation d’une cuve de récupération d’eau de pluie pour l’arrosage

Les prochains travaux comporteront un volet démarche environnementale. Cette analyse du bâtiment permettra de définir le coût d’exploitation à venir, de mettre des matériaux ayant un indice environnementale faible et de finaliser un projet pouvant être géré par l’effectif du service technique actuel.

Ces possibilités ne pourront voir le jour que si le budget alloué le permet ou en démontrant à nos autorités de tarification l’impact sur la section d’exploitation à plus ou moins long terme.

2.    Communication et ressources humaines

 L’établissement va s’engager à compter du second trimestre 2013 dans une politique de communication auprès des agents, des services extérieurs, des entreprises, des résidents, des familles, etc.

La politique de communication est un outil structuré. Les supports diffusés seront utilisés :

-          site internet avec un espace spécifique permettant de démontrer notre démarche,

-          site intranet à l’attention des agents (logiciel de gestion documentaire accessible aux agents),

-          lettre trimestrielle à l’attention des agents donnant des pistes de réflexion et d’amélioration du cadre de vie,

  Le parc automobile est de 12 véhicules. Il sera apporté dés 2016 une attention particulière sur l’éco conduite.

  Il sera prolongé l’effort de communiquer par informatique tout en évitant des impressions indispensables, mise en place d’un scanner grand volume.

La dématérialisation de nombreux dossiers est en cours. Il est prévu sur 2013 et suivante de continuer cette démarche en collaboration avec le responsable de la trésorerie sur les marchés publics chronophage de documents, mise en place d’un logiciel de gestion documentaire permettant de dématérialisé les documents qualité, compte-rendu.

3.    Politique d’achats

De nombreuses possibilités s’ouvrent sur ce champ d’action.Cette possibilité ne pourra s’appliquer que si notre budget alloué est respecté et n’engage pas de frais supplémentaires. Il est prévu dés 2013 d’intégrer dans le cahier des charges des critères. Les critères de pondération auront un pourcentage dédié à cette action. Un effort sera demandé  aux sociétés pour diminuer les emballages.

4.    L’eau, l’énergie 

Un pré diagnostic sur le bâtiment St Charles sera réalisé sur l’isolation thermique du bâtiment dans l’optique de sa restructuration en pôle pluridisciplinaire de santé.Comme le prévoit la réglementation, un diagnostic est prévu en 2013 sur l’ensemble des installations.Depuis 2012, diverses interventions permettent de maîtriser des consommations d’eau et  d’électricité.

5.    Les transports

  Le parc automobile comme évoqué au point 2 est en adéquation avec les activités de l’institution et notamment le service de Soins à Domicile.  Pour le SSIAD, les trajets sont programmés de manière à optimiser le kilométrage. 

  Un bilan fait chaque année, nous permettra de nous interroger lors du renouvellement de certains véhicules sur la possibilité d’acquérir des produits moins polluants. Cette démarche passe par une meilleure optimisation de nos déplacements en ayant une utilisation globale.

  Au-delà des actions d’ores et déjà menées au sein de l’établissement et de la sensibilisation croissante du grand public, il a paru opportun à l’établissement d’intégrer le développement durable et de définir un programme qualité de développement durable.

  Au-delà des actions d’ores et déjà menées au sein de l’établissement et de la sensibilisation croissante du grand public, il a paru opportun à l’établissement d’intégrer le développement durable et de définir un programme qualité de développement durable.

 Ce programme passe par :

 la définition des actions concrètes que nous souhaitons mettre en œuvre et des résultats que nous souhaitons obtenir,

  • la sensibilisation du personnel et des résidents au développement durable et leurs informations sur les objectifs poursuivis par l’établissement,
  • la communication des objectifs auprès de nos différents partenaires,
  • la prise en compte du développement durable dans toute passation de marché public et toute opération de construction ou de réhabilitation,

  Cette démarche devra prendre en considération les financements alloués pour nos achats. Elle s’inscrit dans le périmètre des moyens alloués tant dans le domaine des soins que celui de l’hôtellerie ou de la logistique.

  Le suivi de ce programme qualité sera réalisé chaque année par le responsable qualité dans le cadre du COPIL qualité, gestion des risques et vigilance.

 Voici le guide Développement Durable de la direction commune EP'AGE : Le guide

Scroll to top